L’extrait Kbis : un casse-tête ?

La France traîne une bien vilaine image : celle d’être le paradis… des bureaucrates, mais l’enfer des entrepreneurs. Paperasse, formalités juridiques et démarches administratives sans fin ont de quoi faire peur. Ce n’est pas que dans Astérix qu’il faut se battre avec un courage herculéen contre les obligations à accomplir ! Pourtant, tout n’est pas si compliqué qu’on pourrait le croire… Ouf !

La création de son entreprise

Aujourd’hui, on peut créer de A à Z une entreprise sans même bouger de chez soi. D’un point de vue administratif en tout cas. Une connexion Internet suffit à franchir toutes les étapes nécessaires, en se connectant directement sur les passerelles numériques du CFE (Centre de formalités des entreprises), adossé dans chaque territoire à l’URSSAF. Déclaration, enregistrement, immatriculation et autres paiements se font donc préférentiellement par la voie digitale, quoiqu’un petit courrier soit parfois de rigueur.

En fin de compte, sauf exception, le dernier rendez-vous physique nécessaire concerne généralement la banque. Qu’il s’agisse d’ouvrir un compte professionnel à part entière ou simplement un compte séparé comme l’exige la loi pour les auto-entrepreneurs, un entretien avec un conseiller bancaire est indispensable. En dehors du statut du micro-entrepreneur (encore que!), un extrait kbis vous sera immanquablement demandé.

Le Kbis, ou le cordon de la bourse

Toute société se doit d’ouvrir un compte bancaire professionnel lors de son processus de création tout en y déposant son capital social. Mais ces fonds seront bloqués par l’établissement tant que toutes les formalités légales d’enregistrement n’auront pas été dûment accomplies. Et c’est la délivrance de l’extrait Kbis qui marquera officiellement l’aboutissement de ce processus.

Le Kbis est par ailleurs utile voire nécessaire tout au long de la vie d’une entreprise. Partenariat avec un nouveau fournisseur, participation à un appel d’offres, sollicitation d’un crédit bancaire : ce sont autant d’éventualités qui réclament l’octroi d’un extrait Kbis récent. Pour parvenir à ses fins et obtenir l’objet de ses désirs, encore faut-il être réactif ! Heureusement, de nombreux prestataires privés permettent d’obtenir rapidement ce précieux document en ligne et en quelques clics, le plus souvent pour une somme dérisoire. Pratique !